Apprenez à défendre vos blinds

Depuis l’explosion du poker dans les années 2000, les stratégies ont considérablement évoluées et arrivent à présent à maturation. Même un joueur débutant sait qu’ il est toujours préférable de jouer de façon agressive plutôt que passive. Ainsi, il devient difficile de voler les blindes lorsque l’on est en position sans craindre de prendre un 3-bet.

Par conséquent, au second degré, le voleur de blindes sachant que la défense devient de plus en plus agressive va souvent décider, selon son profilage et ses reads sur le défenseur de le contrer en  re-raise all in, comme une escalade dans l’agressivité.

Lorsque vous êtes de grosse blinde en tournoi et détectez une tentative de vol, la défense passive (just call)  peut s’avérer plus judicieuse pour éviter cette escalade top souvent synonyme de loterie. Mais attention avec cette option, il faut jouer hors de position, la sélection des mains est  donc un point crucial .

Pour vous entraîner, jouez régulièrement en ligne  sur de petites limites au départ. Ouvrez par exemple un compte sur PMU.fr. Parmi tous les avantages accessibles avec le code Promo PMU 2017, vous obtiendrez notamment 525 euros pour jouer au poker (tous les détails sur cette page).

Avec quelles mains utiliser la défense passive ?

Evidemment, le principal problème posé par la défense passive est de ne pas détenir la position sur l’adversaire. Votre range devra donc s’ajuster selon le niveau et le profil du voleur de blinde. Mais globalement les connecteurs assortis sont l’exemple type des mains propice à « just call » avec l’espoir de récupérer l’initiative post-flop.

Les grosses paires  QQ+ et AK : Mieux vaut relancer. En effet, le fait d’être de grosse blinde,  hors de position vous donne un faible respect,  il est donc préférable de ne pas sous-jouer.

Les middle  paires  entre 88 et JJ : Dans la plupart des cas, ces paires moyennes se prêtent très bien au call.  Toutefois, relancez les face à un voleur dont la range est très large ou une calling station.

Les petites paires : Jouer les petites paires hors de position n’est jamais simple car il faut souvent améliorer en brelan pour soutenir la pression de l’adversaire. Comme elles possèdent une petite valeur intrinsèque les petites paires peuvent pousser à l’entêtement (après un floating par exemple) et faire perdre de gros pots. Prudence donc.

Les AsX :  Des mains qui dominent très souvent la range du voleur, mais attention à votre lecture. Défendez au départ, les AS-10+ ainsi que les As pouvant trouver un tirage quinte ou couleur.

Les Broadways (KQ_QJ ..) : De très bonnes mains pour la défense passive, surtout en tête à tête face à un joueur large.

Les connecteurs assortis D’excellentes mains de défense car elles vous permettent à la fois d’extraire beaucoup de valeur lorsque le tirage rentre et à la fois de reprendre l’initiative en semi-bluff post-flop. Si vous considérer posséder un edge (avantage) sur le voleur étendez les aux connecteurs avec  des gaps (ex : 10-8 assortis)

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on Top Social Networks, by eMail, Google Plus, and more!