Bon il y aurait pas mal de chose à dire sur le sujet, et comme à notre habitude nous voulons que tout cela soit le plus digeste possible pour vous amis du Poker.

Voici donc une sorte de synthèse basique, ou devrais-je dire une check list des actions à effectuer pour votre jeux Post Flop, au moment ou les 3 cartes composent le tableau et qu’il ne vous reste plus que la TURN et/ou LA RIVER pour fuir ou vous en sortir indemne !

*checklist-poker-150x150

Mais avant tout cela, posez-vous toujours ces Questions simples !

  1. Est-ce que ma main à le potentiel pour être la meilleure main ?
  2. Quelle est la probabilité pour que ma main soit battue à la Turn ou à la River ?
  3. En cas de tirage, combien j’ai d’outs ? Et, est-ce que mon tirage touché sera le meilleure  ?
  4. Est-ce que je veux 1, 2 ou plusieurs adversaires dans le coup ?
  5. Si je mise, et que je suis relancé ! Est-ce que je vais suivre, me coucher ou sur-relancer ?

VOICI LES CAS OU VOUS DEVRIEZ CHECKER :

  • Quand votre main est potentiellement faible et que vous voulez voir la Turn à moindre coût
  • Quand vous avez une main moyenne et que vous voulez controler la taille du pôt
  • Quand votre main est très forte et que vous avez un adversaire « loose » qui relance souvent, pour faire grossir le pot et le piéger

VOICI LES CAS OU VOUS DEVRIEZ MISER « BET »:

  • Quand votre main est susceptible d’être la meilleure main
  • Quand vous voyez que votre adversaire est faible, c’est une solution pour prendre le pot (même avec une main comme 7-2)
  • Quand vous avez un gros tirage (8 outs mini), comme une couleur ou un tirage quinte bi-latéral

VOICI LES CAS OU VOUS DEVRIEZ SUIVRE « CALLER » :

  • Quand la Turn ou la River peut améliorer votre main et que vous avez la côte pour payer
  • Quand votre main est potentiellement gagnante et que vous souhaitez piéger votre adversaire
  • Quand vous pensez qu’il est possible de bluffer le coup, en pratiquant un « floating«

VOICI LES CAS OU VOUS DEVRIEZ VOUS COUCHER « FOLD » :

  • Quand votre main a très peu de chance de pouvoir s’améliorer face à de bons joueurs
  • Quand vos adversaires montrent des signes de forces incontestable (3 barrels, relance hors de position)
  • Quand vous n’avez pas la côte. Ou que vous avez la côte mais que vous risquez de SAUTER d’un tournoi avant les places payés

VOICI LES CAS OU VOUS DEVRIEZ RELANCER « RAISE » :

  • Quand vous pensez avoir la meilleure main
  • Quand vous avez un gros tirage (couleur max, quinte bilatéral)
  • Quand vous pensez que l’adversaire peut potentiellement se coucher, alors que vous n’avez pas la meilleure main !

Certaines de ces actions peuvent parfois se contre dire, et dans certains cas une actions peut être plus profitable qu’une autre, cependant il est vivement recommandé d’agir de la sorte surtout si vous débuter au Poker, ou que vous avez Tilt et BROKE votre bankroll.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on Top Social Networks, by eMail, Google Plus, and more!